INFORMATIONS COVID


 
I. Rappel du calendrier de levées des mesures sanitaires
 
Suite aux annonces gouvernementales et à la parution du décret n°2022-51 du 22 janvier 2022 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021, le calendrier de levée des restrictions sanitaires s’établit comme suit :
 
Depuis le lundi 24 janvier 2022 :
 
·         Entrée en vigueur du passe vaccinal pour les 16 ans et plus ;
·         Maintien du passe sanitaire pour les 12 - 15 ans ;
·         Pas de passe nécessaire pour les hôpitaux, EHPAD, établissements médicaux sociaux ;
·         Dose de rappel ouverte à tous les adolescents de 12 à 17 ans, mais sans obligation.
 
À partir du 2 février 2022 :
 
·         Fin de l’obligation du port du masque en extérieur ⇒ l’arrêté préfectoral portant obligation du port du masque en extérieur sera abrogé à compter du 2 février prochain ;
·         Fin des jauges dans les grands établissements accueillant un public assis (stades, établissements culturels, etc) ;
·         Télétravail recommandé, mais fin de l’obligation de 3 à 4 jours par semaine.
 
À partir du 16 février 2022 :
 
·         Consommation de boissons et aliments à nouveau possible dans les stades, cinémas et transports ;
·         Consommation debout dans les bars à nouveau possible ;
·         Réouverture des discothèques,
·         Reprise des concerts debout.
 
 
II. Situation sanitaire
 
L’épidémie continue de progresser au plan national avec 3670 cas pour 100 000 habitants (+ 290), mais baisse en Île-de-France qui passe sous les moyennes nationales : 3275 cas pour 100.000 habitants au plan régional et 3268 en Essonne.
 
Le nombre de personnes testées positives à l’échelle régionale demeure élevé (417 000 contaminations relevées au cours de la dernière semaine, soit 54 000 contaminations quotidiennes). Le taux de positivité est en hausse et atteint 28,1% en IdF (32,5% en Essonne et 31% au niveau national), illustration du recentrage des tests sur les personnes symptomatiques.
 
Le nombre de patients admis en hospitalisation conventionnelle augmente. En revanche, en soins critiques la tendance est à la baisse avec 905 lits occupés en IdF contre 965 la semaine précédente (87 lits occupés en Essonne).
 
Les déprogrammations sont contenues (22%). Cependant aucune reprogrammation n’est envisageable avant d’atteindre le palier 2.
49 Ehpad enregistrent des cas de Covid (+3) avec 479 malades (+58). Aucune hospitalisation n’a été constatée.
Selon les dernières modélisations de l’ARS, le pic des contaminations semble atteint en IdF tandis que le pic des hospitalisations va se profiler dans les prochains jours.
 
III. Campagne de vaccination
 
L’activité vaccinale connaît une baisse significative :
- 74.798 injections la semaine du 3 au 10 janvier, dont 5.143 premières,
- 59.832 injections la semaine du 10 au 17 janvier, dont 4.760 premières,
- 40.352 injections la semaine du 17 au 24 janvier, dont 3.228 premières.
 
Le rythme de prise de rendez-vous poursuit son ralentissement (400 000 rdv disponibles à J+7 en IdF). L’offre disponible pour la vaccination pédiatrique a également augmenté, sans hausse significative de la demande.
 
 
IV. Campagne de dépistage
 
La diminution du nombre de tests pratiqués se confirme : 2 millions de tests ont été réalisés cette semaine en IdF (-17% par rapport à la semaine précédente), dont 183 000 en Essonne.
 
Le variant OMICRON représente quasiment 100 % des tests criblés (98 % au niveau national). Une enquête va se mettre en place pour étudier le sous variant BA-2, afin d’en mesurer l’évolution.
 
 
V. Éducation nationale et enseignement supérieur
 
Une légère augmentation du nombre de cas positifs a été constatée cette semaine avec 3852 cas positifs détectés pour 15 000 cas contacts, essentiellement issus du 1er degré.
 
Les activités d’EPS en intérieur sont de nouveau autorisées (y compris piscines), de même que les sorties scolaires en lieu clos peuvent être organisées sous réserve de présentation du passe sanitaire ou du passe vaccinal.
 
Les autotests seront fournis au personnel à hauteur de 2 autotests par semaine à retirer en pharmacie. Les personnels périscolaires (ATSEM) se verront remettre les certificats destinés à bénéficier de ces autotests par les écoles.
 
Concernant les Universités, on observe un nombre de cas positifs assez faible (400 cas pour l’Université d’Evry). Face aux difficultés du contact tracing, le protocole cas contact est largement diffusé auprès des étudiants qui dans l’ensemble se l’approprie correctement.
 
À la question de savoir si le port du masque peut être imposé par les présidences d’université sur les campus à l’occasion des files d’attente en extérieur, au-delà des obligations imposées par arrêté préfectoral, la réponse est oui, dans la mesure où il relève de la responsabilité de l’organisateur d’un évènement ou d’une activité de faire respecter les mesures d’hygiène définies en annexe 1 du décret 2021-699 du 1er juin 2021 (« les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties »).

Voir les dernières informations ICI

Publié le