Les marais

Liste verte de l’UICN :
les marais de la basse vallée de l’Essonne et de la Juine reconnus et protégés à l’international

Les marais de la basse vallée de l’Essonne et de la Juine viennent d’être labellisés sur la Liste verte de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Un standard international pour mesurer les progrès et valoriser les réussites en matière de gestion et de gouvernance des aires naturelles protégées et conservées.

Les marais de la basse vallée de l’Essonne et de la Juine s’étendent d’Itteville jusqu’à Corbeil-Essonnes sur une superficie de 946 hectares, dont 533 hectares sont détenus par le Département au titre des Espaces naturels sensibles (ENS). Ce fond de vallée tourbeux fait partie intégrante du réseau Natura 2000, car il abrite des habitats, des espèces et des oiseaux d’intérêt communautaire. Le site labellisé par l’UICN comprend également le Domaine départemental de Montauger qui constitue la « porte d’entrée » de ces marais.

C’est en 2018 que le Département de l’Essonne a entamé une démarche visant à proposer ce site naturel à la Liste verte de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Lancée en 2014, la Liste verte de l’UICN est un label international visant à reconnaître, à travers le monde, des aires protégées qui sont gérées équitablement et efficacement, avec des impacts positifs sur la nature et les sociétés. Ce standard fournit une référence mondiale en matière de gestion efficace et de gouvernance de qualité, qui incite à améliorer la performance et l’atteinte des objectifs de conservation. Pour être inscrit sur la Liste verte, un site doit en effet répondre à 17 critères d’excellence en matière de gouvernance, de gestion, de planification et de résultats de conservation.

La Liste verte compte à présent 59 sites labellisés dans le monde, dont 22 sont situés en France (parmi eux le Massif du Mont Blanc ou encore le Parc national des Ecrins).

La politique du Département de l’Essonne en matière d’Espaces naturels sensibles vise à acquérir ces milieux naturels, à les aménager tout en protégeant la biodiversité qu’ils abritent et à les ouvrir au public.

Que trouver dans les marais de la basse vallée de l’Essonne et de la Juine ?
- 9 habitats d’intérêt communautaire : forêts alluviales résiduelles, marais calcaires à Cladium mariscus, lacs eutrophes naturels, tourbières basses alcalines…
- Des espèces d’intérêt communautaire : la Bouvière et la Loche de rivière (poissons) ; des indices de présence du Castor d’Europe, etc.
- Une Zone de protection spéciale (ZPS), issue de la Directive européenne Oiseaux, qui accueille diverses espèces : Balbuzard pêcheur, Blongios nain, Butor étoilé, Milan noir, Martin-pêcheur, Busard des roseaux…


VOIR LE REPORTAGE DE FRANCE 3 ICI

OU FLASHEZ LE QRCODE CI-DESSOUS



 


Les marais des basses vallées de l'Essonne et de la Juine s'étendent sur près de 800 hectares sur les communes d'Itteville, Saint-Vrain, Ballancourt, Vert-le-Petit, Vert-le-Grand, Echarcon, Fontenay-le-Vicomte, Mennecy et Ormoy. Ils constituent la plus grande zone humide du département de l'Essonne. Ce secteur a été retenu comme prioritaire dans le cadre de la politique départementale des Espaces naturels sensibles, faisant l'objet d'un programme d'actions prévoyant l'acquisition, la réhabilitation, la gestion puis l'aménagement des différents sites pour assurer leur préservation.

Situé entre la rivière Essonne au nord et le plateau agricole au sud, Fontenay le Vicomte, village rural de 1000 âmes est au cœur des espaces naturels sensibles du département. Ses marais, remarquables par la faune et la flore, sont depuis peu classés, au titre du réseau écologique européen Natura 2000, en zone de protection spéciale, par arrêté du ministère de l'Ecologie et du développement durable. Son église du 12eme siècle et son lavoir participent à la richesse du patrimoine. Mais une des richesses de Fontenay le Vicomte est la vie associative, qui grâce à son dynamisme, donne une qualité de vie remarquable.

Le marais de Fontenay-le-Vicomte couvre 86 hectares au sein de la basse vallée de l'Essonne. Cet espace est certainement l'une des zones humides les mieux préservées du département. Véritable joyau de nature, il abrite une faune et une flore remarquable connue des naturalistes depuis le  XIXème siècle :
•Assez rare dans notre région, la marisque est caractéristique des sols tourbeux,
•Devenues rares en Ile-de-France, les roselières sont pourtant bien représentées à Fontenay-le-Vicomte,
•Riches en fleurs et insectes, les prairies font l'objet d'un entretien par fauche ou pâturage,
•Des plans d'eau de grande surface attirent canards, hérons et cormorans en grand nombre.
Pour s’y rendre :
Avenue Saint-Rémi, rue du château, rue du Poirier Saint-Remi, rue de l’Abreuvoir, Chemin de la Gare, traverser la voie de chemin de fer.